Votre enfant aussi peut être zen

Vous vous demandez sûrement si vous ne pouvez pas faire profiter votre enfant de votre expérience. Effectivement si vous-même pratiquez la méditation pour votre bien-être, alors pourquoi pas leur en faire profiter ?

Sachez que vous le pouvez !

Tout comme vous, votre enfant peut apprendre à se développer grâce à la méditation, il apprendra à se connaître, à se calmer, et à comprendre ses émotions pour ne plus se laisser dépasser par elles. Ainsi, vous pourriez même calmer ses petites crises de colère quotidiennes !

La méditation pour votre enfant,

D’abord, sera un bon moyen de lui apprendre à se concentrer sur le monde. Alors que la plupart du temps sa concentration est « focalisée », c’est-à-dire concentré sur un seul objet (une leçon, un devoir, un jouet…), vous pouvez l’amener à une concentration « ouverte ». Celle-ci lui permettra de se reconcentrer aisément en passant d’une tâche à une autre. Cela lui sera donc bénéfique à la maison comme en classe !

Mais alors, quand commencer ? Le mieux est d’attendre les cinq ans de votre enfant. En dessous, la concentration n’est pas encore idéale et vous aurez bien du mal à tenir votre petit monstre tranquille.

Lorsqu’ils sont les plus petits, disons jusqu’à 9 ans, il est préférable de faire de la méditation un « rituel du soir », comme la lecture d’une histoire. Là, il s’agira de prendre le temps, avec lui, de méditer. Le mieux, pour que votre enfant se sente le plus investis, est de faire de lui le « guide » lorsque vous méditer, puis d’inverser les rôles.

Quand il est préférable de méditer ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne sert presque à rien de méditer dans l’après-midi, comme en remplacement d’une sieste que votre enfant ne ferait plus. Si ces moments d’apaisement ne sont pas négatifs, il s’agit plus de « temps de pause » que de réelle méditation.

Mieux vaut favoriser une méditation le matin ou le soir !

Retenez aussi qu’il sera difficile pour votre enfant de faire des exercices de « visualisation », car il consiste à imaginer une sensation comme la chaleur du soleil. Ils peuvent y parvenir, mais ne le faites pas trop souvent ! Il leur sera souvent plus agréable de se concentrer sur des éléments physiques qui leur apprendront à comprendre leur corps, comme notamment leur respiration.

Vous avez déjà une première piste ici… Alors essayez avec votre enfant ! Il pourrait bien vous surprendre.        

Vous pouvez créer un email simple, sans mise en forme, sans image et sans bloc. Il suffit de remplacer ce texte par celui de votre choix. Vous pouvez aussi rendre votre email plus vivant en utilisant les composants à droite.

Cet article vous a-t-il apporté quelque chose de positif ?

N’hésitez pas à laisser des commentaires, ou à me contacter

Monique Noguera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.