LES DIFFERENTES FORMES DE VIOLENCE ?

Les violences physiques

« Toute contrainte exercée sur le corps d’un enfant peut être considérée comme une forme de violence physique » Psychiatre Stanislas Tomkiewicz

La maltraitance physique se reconnaît par les traces qu’elle laisse sur le corps (hématome, brûlure, fracture…) et par l’intention effective de l’auteur d’infliger des sévices pour se faire obéir, pour dominer et maîtriser l’autre.

Les violences psychologiques

Agressions verbales, dévalorisations systématique, les humiliations des enfants concernant notamment leur niveau scolaire, leur apparence, leur physique, leurs capacités intellectuelles…

Manifestations de rejet

Abandon affectif. Exigences disproportionnées par rapport à l’âge et au développement de l’enfant. Punitions excessives, refus de subvenir aux besoins de socialisation.

Place les magistrats dans l’impossibilité d’établir une incrimination pénale

Seul le concept de moralité de l’article 375 du Code Civil permet d’intégrer ces violences à la maltraitance mais la moralité renvoie à des perceptions subjectives différentes d’un individu à l’autre.

Les violences sexuelles

« MALTRAITANCE PHYSIQUE + MALTRAITANCE PSYCHOLOGIQUE «

L’adulte exerce par la violence ou la séduction une emprise sur l’enfant, à la fois sur son corps, dont il possède en se l’appropriant comme l’objet de plaisir, et sur son esprit, en trahissant les besoins de tendresse et de confiance de l’enfant, indispensables à son évolution (Viols, incestes, attouchements, exploitation à des fins de prostitution, pornographie)

Les négligences graves

Présentes dans toutes les formes de maltraitance

Absence de soins

Inadéquation des soins par rapport à l’âge et au développement de l’enfant.

Qui sont les adultes maltraitants ?

Violence familiale

Les parents (pas de portrait robot, mais quelques facteurs)

*Non acceptation par les parents de la présence de l’enfant, enfant non désiré

*La venue d’un enfant porteur de handicap

*Grand prématurés

*Déficience mentale et maladies psychiatriques des parents

L’entourage familial (Toute personne ayant une relation affective avec les parents)

*Grands parents, oncles, tantes, beaux-pères, belles-mères….

*Personnes bénévoles : animateur de quartier, un militant d’une cause humanitaire, politique, religieuse…

Les auteurs de mauvais traitement abusent de leur autorité morale auprès de la famille, de la confiance qui leur est accordée par les pères et mères pour infliger des sévices à l’enfant.

Violence extra familiale

ADULTES INCONNUS DE L’ENFANT, OU PROFESSIONNELS DE L’ENFANCE QUI ABUSENT DE L’AUTORITE CONFEREE PAR LEUR FONCTION

– LA VIOLENCE DES ACTEURS DE L’ECOLE

– LA VIOLENCE DANS LES INSTITUTIONS SOCIALES OU MEDICO-SOCIALES

Personne, et pas plus celui qui a des compétences à l’égard des enfants, n’est à priori, exclu d’un comportement de maltraitance.

Compte-rendu du stage « sensibilisation à la violence faite aux enfants » du 18 au 21 avril 2011 à Sainte-Tulle – Monique Noguera –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge