Le brain gym pour mieux entendre

Le brain gym pour entendre mieuxEntendre ou être à l’écoute est le sujet de cette troisième soirée, nous commençons la séance en nous remémorant la séance précédente sur la vision, Nathalie nous donne un petit texte   » Marguerite la petite fleur qui se trouvait trop petite », et une autre façon de faire l’ECAP « t’es Cap ou t’es pas Cap …. » en musique.

Aptitudes physique concernées dans l’écoute

Chez le nourrisson les premières explorations dans le monde sonore se font en tournant la tête complètement à gauche ou à droite.

L’approche du champs auditif médian est entièrement lié à cette capacité de bouger la tête aisément. Cette facilité attribue aussi la possibilité de entendre des sons venant de différentes directions, mettant en route des circuits neurologiques vers les deux hémisphères du cerveau et permet une perception active et efficace des signaux verbaux et non verbaux. Quand la tête peut tourner aisément la perception auditive devient plus disponible et nous assimilons la communication parlée avec plus de confiance.

Entendre ou avoir une écoute active implique notre attention, l’organisation de la pensée et la capacité de recréer activement ce que nous transmet notre interlocuteur, que cela soit à l’oral ou à l’écrit. Quand on parle d’écoute on inclut : l’écoute physique « l’ouïe », la pensée « dialogue intérieur », la lecture silencieuse en pensant les mots au fur et à mesure de la lecture, et enfin la mémoire ou la reprise d’un fait ou d’une idée.

Prendre en considération lors du choix d’un objectif :

– « Pour quelle activité de la vie quotidienne je veux entendre efficacement ? »

Observer la rotation de la tête dans le champ médian auditif :

Pour examiner l’écoute par rapport à votre objectif, il faut effectuer les vérifications en profondeur suivantes, et voir si on est en « mode automatique » (j’ai compris) ou en « mode repérage » (j’acquiers)

– Tourner la tête vers la gauche : permet d’aller vers l’hémisphère droit du cerveau et à l’aspect non verbal de l’écoute. Les sons du langage, la syntaxe, l’intonation et le contexte communiquent un sens même sans les mots. La grande majorité de la communication est non verbale.

– Tourner la tête vers la droite : permet d’atteindre l’hémisphère gauche du cerveau, aux mots et au sens littéral du message

Recevez-vous l’information qui vous est adressée ?

– Entendre la voix et d’autres sons ambiants : demande un travail des deux hémisphère du cerveau lors de l’écoute.

– Penser à un projet ou une idée : permet d’atteindre le dialogue intérieur.

– Se rappeler d’une ou des histoires préférées : Accès aux associations langagières mémorisées.

– En option : épeler un mot puis l’épeler à l’envers, répéter une suite de nombres dans un sens puis dans l’autre (empan mnésique) et enfin faire un peu de maths, ces options fonts travailler à la fois la mémoire visuelle et auditive, et les combinent.

Menu d’apprentissage favorisant l’écoute :

– Ouvrir grand se oreilles : masser et tirer tout le contour des oreilles par petites pressions du haut vers le lobe.

– La chouette : presser le haut des épaules et, en même temps tourner la tête d’un côté à l’autre en inspirant au bout et expirant dans le déplacement.

– L’éléphant : Il consiste à pencher la tête sur son bras droit étendu devant soi et à suivre du regard ce bras qui dessine dans les airs un huit couché. On fait pareil avec le bras gauche.

– Les balancements : assis par terre ou sur une chaise (sur le côté) plier les jambes faire des balancement de la droite à gauche.

– Les abdos-croisés : allongé monter le bras droit vers la jambe gauche et vice versa.

En conclusion : Entendre mieux !

Avec  le brain gym entendre mieux est facilité avec simplement quelques mouvements, être à l’écoute des autres, de soi et du monde qui nous entoure.

La suite au mois prochain……

le brain gym pour entendre

2 thoughts on “Le brain gym pour mieux entendre
  1. J’aime bien la méthode éléphant pour favoriser l’écoute. Je me suis demandée pourquoi on nomme cette méthode ainsi mais il faut faire l’exercice pour comprendre.
    En tout cas, c’est fou de voir qu’en stimulant le cerveau par des exercices simples permet d’être à l’écoute de son corps, de l’autre et de son environnement.

    • Merci Nina, je pense qu’on appelle « l’éléphant » par rapport à la trompe de l’animal et je ne sais ps si vous avez regardé un éléphant mais souvent il est en mouvement avec sa trompe qui rappelle les 8 couchés. On peut dire merci à Mrs Dennison pour cette méthode !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge